09 décembre 2007

Sacs biodégradables

La protection de l'environnement est un souci de tous les jours. Elle prend désormais l'ampleur d'une éducation internationale pour faire donner conscience à tous que notre bonne vieille Terre ne pourra bientôt plus supporter nos poubelles et déchets.
L'effort s'est axé principalement sur la protection des mers et océans pour la sauvegarde de sa faune et sa flore.
La Méditerranée fait partie de ses enjeux écologiques là, visés par l'urgence d'une action conjointe pour tous les pays qui ouvrent leurs côtes sur elle.
La Corse joue pleinement son rôle dans cet élan de protection de la nature pour préserver l'état naturel de ses rivages et participer, elle aussi, à la protection de la mer Méditerranée.
Des efforts importants ont été pratiqués avec le concours des grands groupes commerciaux et industriels iliens.
Ce geste se voit pour le quotidien, aux abords des grandes surfaces de distribution alimentaire avec la disparition des poches d'emballage en plastique et leur remplacement par des sacs en papier biodégradables.
Ainsi est venu le temps nouveau de voir sur nos plages, ces sacs d'une autre génération, contenant nos serviettes ou nos ravitaillements et venant rappeler, par leur message imprimé, que chacun d'entre nous doit être vigilant à tous les instants pour oeuvrer vers la mission incontournable de laisser à nos successeurs, une terre la plus intacte possible.

corse_sac

Posté par A Rustaghja à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 décembre 2007

Aghja et tribbiera

Quand nous regardons nos montagnes, quand nous regardons les abords de nos villages de Balagne, de Castagniccia, du Niolu, ou d'ailleurs, nous voyons encore les stries laissées par le temps. Des rides creusées dans la pente à la sueur des hommes comme les marches d'un escalier immense conduisant vers les sommets. Autant de traces d'un travail gigantesque laissées par nos ancêtres, nos grands pères ou même nos pères pour délimiter des parcelles de cultures, des jardins, des vergers ou des parcs à bétail. Aujourd hui, la nature, inlassablement gagne des batailles en recouvrant de son maquis les efforts consentis par tant d'hommes à l'époque où la terre était pétrie comme une pâte pour donner son meilleur blé arraché à la sècheresse des pierres et cailloux sans cesse éloignés du soc de l'araire. De ces pierres, on en faisait des murs de soutien contre les orages des mois d'août ou des marches pour les sentiers des muletiers.
Tout autour des villages, les paysans travaillaient en choeur et au plus haut des montagnes on y battait le blé.....

paysan3

paysan4

paysan1

Sur l'AGHJA (l'aire de battage du blé) on pratiquait A TRIBBIERA (la séparation du grain de l'épi) à l'aide de boeufs ou de mulets que l'on faisait tourner en rond entrainant derrière eux une souche de bois ou une pierre appelée U TRIBBIU. De cette tradition montaient des chants de circonstance, des paghjelle centenaires. Le travail était stimulé par la gaieté et l'entraide d'un peuple paysan en quête de survie dans une existence d'autarcie......
...Et puis les temps ont changé avec les guerres, les morts au front, les veuves incapables de poursuivre ces lourds travaux, la grippe espagnole et enfin, le modernisme du progrès et la désertification des villages........
Aujourd'hui, il ne reste plus rien sinon que ces vestiges battus par les vents......mais, au détour d'un chemin, elle se dessine, l' AGHJA !
Toujours là ! Fière de témoigner qu'autour d'elle, jadis, des champs de blé berçaient au vent leurs épis gonflés pour des farines salvatrices de la faim, quand les moulins à eau, dans le fond des vallées ronronnaient du doux bruit de leurs meules.
C'est toujours une émotion de fouler son aire de pierres plates quand on se laisse envahir par l'atmosphère qu'elle dégage encore. Même la nature la contourne pour ne pas l'engloutir et la faire disparaître à jamais..... L' Aghja...
....Ecoutez encore les clameurs de ses chants qui résonnent :
I Chjami d'Aghjalesi !

olmi_capella

revellata

occi

girolata

Paroles et traduction d'un chant traditionnel intitulé TRIBBIERA

0 tribbiate, li bon’boi
È tribbiemu voi è noi
Chì lu granu tocca à noi
Ma la paglia tocca à voi.

0 gaspura, o gaspura !
Chì la paglia torni pula
,
Torni pula è torni granelle,
Ne feremu pane è bastelle o o o !

Via via, via via !
Vinti solli fà una lira,
Una lira fà un francu,
Veni è tribbia chi sò stancu o o o !

Volt'è gira è voca tondu
Chì lu tribbiu pigli fondu ;
Pigli fondu è pigli cima,
Volt'è gira cumè prima.

Battez le blé, les bons boeufs,
Travaillons ensemble
Car le blé est pour nous
Mais la paille est pour vous.
Sécheresse, ô sécheresse !
Que la paille devienne poussière,
Devienne poussière et devienne blé.
Pour faire des pains et des fouaces ô, ô, ô…
En avant, en avant !
Vingt sous font une lire,
Une lire fait un franc,
Je suis épuisé, vient me remplacer ô, ô, ô…
Tourne et vire et tourne en rond
Que le « tribbiu » aille au fond,
Au fond et sur le dessus,
Tourne et vire comme avant.

Posté par A Rustaghja à 00:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 décembre 2007

En votre âme et conscience

Dans le huis clos d'une salle de délibération de Cour d'Assises Spéciale, 7 magistrats professionnels sont assis face au Président de la Cour :

"... Messieurs les magistrats vous venez de suivre un procès long de plusieurs semaines. Vous venez d'entendre les délibérations et plaidoiries, à la fois, de l'avocat général, de la partie civile, de la défense. Vous avez écouté les divers témoignages qui se sont succédés à la barre. Vous vous êtes fait une opinion personnelle.
Aujourd'hui vous devez vous prononcer pour le choix d'un verdict.
Vous allez alors écouter votre intime conviction pour forger votre avis intérieur.
Ce que je vous demande, c'est de voter "En votre âme et conscience" sans vous laisser influencer par les images que l'on vous a donné du coupable présumé, car regardez bien celles-ci....

photo1

photo2

photo3

YvanCo1

Colonna

20070320

.....elles sont dans l'ordre d'une vie....toute en présomption d'innocence !"

L'Article 11 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme précise:
" Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public "

Posté par A Rustaghja à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2007

Mal' Cunciliu

"Mal' Cunciliu" chanté par A Canta U Populu Corsu
avec un montage dans le style Karaoké

En cliquant sur le lien ci-dessous vous connaîtrez l'existence de Mal'Conciliu, le châtaignier de Carchetu.

http://www.malconcilio.net/

Malconcilio3

Mal'Concilio, le châtaignier géant auquel les superstitions ancestrales prêtent une influence maléfique, se dresse à la lisière d'une bien étrange contrée. Mal'Concilio ! un nom qui réveille de vieilles terreurs. N'est-ce pas sous ses branches que tiennent conseil les « Filles du Mal » ? N'est-ce pas à l'abri de son tronc creux que les mazzeri, les bergers des morts, reçoivent le don ? Par jeu ou par défi, Lésia et le Fou se retrouvent à l'insu de tous au pied de l'Arbre. Elle l'éveille au monde ; il lui apprend, sur les sentiers glacés de la montagne, les secrets de la nature. Mais quel est donc le terrible secret du Fou ? Où le conduisent ses pas lorsque, les yeux fixes, il marche droit devant lui ? Quelles sont ces ombres qu'il précède et que lui seul peut voir ? Le Berger des Morts nous conduit sur les chemins de l'âme corse, chemins qui débouchent parfois sur une descente aux enfers.

Que ça soit Visa pour un miroir qui retrace l'épopée d'un convoi humanitaire, Contes et légendes de Corse, ou le carnaval des citoyens au-dessus de tous soupçons de Justice en Corse, les ouvrages de Jean-Claude Rogliano regorgent d'aventures vécues, de souvenirs inventés ou de légendes à venir. Il vit à Carchetu, dans les tours de Tevola. Il en a relevé les ruines dentelées qui ont inspiré Mal'Concilio. Redevenues les maisons à vertige d'autrefois, elles accueillent des hôtes venus lire, relire ou rêver à ciel ouvert Le Berger des Morts, dans le décor de ce roman culte qui demeure toujours le livre corse d'expression française le plus lu.

livre_20mal_concilio

Posté par A Rustaghja à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]