04 novembre 2007

Le miel Corse

Depuis toujours......et même depuis très loin les corses ont su récolter le miel des abeilles. Dès l'antiquité, ce précieux nectar était piégé pour être récupéré selon des rites locaux particuliers. Ainsi le miel, tout comme les autres apports de la cueillette ou de la culture des plaines, du maquis ou des montagnes fait partie de la gamme de nourriture insulaire de nos ancêtres iliens.

1

2

3

4

Aujourd'hui le miel est récolté de manière moderne selon des règles précises. L'apiculture est un métier complexe et précis. La connaissance de l'abeille est poussée au plus haut point. Son étude est tout aussi développée et les applications débouchent sur des élevages délicats adaptés au besoins spécifiques du lieu, de la flore, du climat et du produit recherché. L'apiculteur est un homme d'orchestre dirigeant ses rûches comme un maître commanderait ses musiciens.

5

6

6b

6c

6d

Nous ne sommes donc plus aux époques de la ruche rustique appelée " U Bugnu" que l'on exploitait à la faveur d'un tronc d'arbre creux çà et là dans le maquis, ni même aux inventions du rûcher de Caselle à Venaco avec son mur de 15 m accueillant 75 ruches façonnées dans les pierres assemblées.

8

9

Pourtant les exploitations artisanales à petite production sont déjà reconnues pour leur qualité sous Napoléon III. C'est ainsi qu'en 1862, à l'exposition universelle de Londres, le miel corse, valorisé pour sa qualité particulière, reçoit la médaille d'or du jury.

12

13

Cette particularité du miel corse liée à ses couleurs et ses saveurs, est bien évidemment apportée par la flore de l'île, tant en pleine montagne que dans le pur maquis et par son soleil généreux.

10

11

Ces valeurs là ont été mises en avant lors de ces toutes dernières années afin que la Corse soit hissée au rang des autres professionnels du miel et que les apiculteurs insulaires puissent livrer leurs productions reconnues sur le marché national. Pour cela il a fallu obtenir l'appellation d'origine contrôlée (AOC) et regrouper sous un syndicat, l'ensemble des adhérants. Ceci est désormais réalisé avec le Syndicat AOC du miel de Corse 20250 CORTE.

Ainsi de nos jours, la Corse fournit annuellement, plus de 150  tonnes de miel sur le marché. Les productions se développent et les critères de vente présentent un panel de choix répondant aux goûts de chacun. Nous pouvons acquérir différentes sortes de miels, selon les régions d'exploitation, les traitements de récoltes mais surtout les champs de travail des abeilles. L'amateur peut alors choisir entre Le miel de printemps - le miel d'été - le miel d'automne mais aussi entre le miel de châtaignes - le miel de maquis - le miel de mille fleurs....

Cette gamme permet à chaque producteur de présenter ses produits dont voici quelques échantillons.

14

15

16

18

19

Désormais le miel corse a parfaitement sa place sur la table des produits insulaires et pour le prouver, chaque année, le miel est mis en avant par sa foire de septembre comme celle qui s'est tenue cette année à Murzu.

meleinfesta

Alors n'hésitez plus, achetez et mangez du miel corse ! (voir les liens amis en colonne de gauche)

C'est bon pour la santé,c'est bon pour le corps, c'est bon pour la peau....Il n'y a rien de plus naturel que le miel des abeilles pour vivre en équilibre avec soi même, dans la douceur et le plaisir de sa délectation.

Posté par A Rustaghja à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 novembre 2007

Aurélie ou Pélagie

Aurélie ou Pélagie ! Voilà ici de très beaux prénoms féminins ! Mais de qui s'agit-il ? Deux soeurs ? deux cousines ?

Eh bien, des cousines certainement !.....mais des cousines de la famille des méduses, connues par les scientifiques, sous les noms de Aurelia Aurita et Pelagia Nocticula.

Aurelia_20aurita_20M_E9duse_Aur_E9lie_20adulte_202_20Z

pelagia

Si Aurélie ne nous perturbe pas sur nos côtes méditerranéennes, car elle est plus en phase avec les milieux océaniques et les estuaires, Pélagie, elle, est bien connue des baigneurs imprudents du printemps et début de l'été.

Ces deux types de méduses sont des cnidaires. C'est à dire des animaux marins urticant. Toutes deux peuvent atteindre des dimensions allant de 10 à 45 cm de diamêtre pour leur ombrelle et sont pourvues  d'harpons microscopiques chargés de toxines irritantes par simple contact.

Aurelia_20aurita_20m_E9duse_20adulte_20Z

Aurelia_20aurita_20M_E9duse_Aur_E9lie_20adulte_20Z

Gabriel Gorsky, célèbre biologiste marin, a développé des observations poussées sur l'évolution des méduses de méditerranée. Ces animaux se situent avant tout, en pleine mer, regroupées en colonies (bancs). Leur prolifération est liée au réchauffement des mers ce qui explique, pour ces dernières années, leur apparition printanière sur les plages de la Côte d'Azur, avec le retentissement touristique que cela engendre.

En effet les méduses se laissent dériver sur les courants chauds et par ce phénomène, rejoignent les surfaces, les hauts fonds et les plages. Il en est de même quand les vents dominants ramènent les flux du large vers les côtes.

Les méduses sont utiles à l'équilibre marin, car elle se nourrissent de planctons. La chaine alimentaire est complète quand on sait que les dauphins raffolent de méduses pour leurs repas. Seulement lorsque l'on observe la forme circulaire d'une méduse, son déplacement particulièrement lent et ses couleurs transparentes allant du rose tendre au violine et du blanc au turquoise, les pauvres dauphins se font leurrer par les sacs en plastique dérivant dans la mer. Ils les gobent et en meurent.

Pelagia_120707a

pelagia_noctiluca_wd43_600x400

Ceux qui ont connu un jour, la brûlure irritante d'une méduse se rappellent très bien des douleurs et oedèmes développés. Il ne suffit pas de toucher ou être touché par une méduse pour être atteint. Le venin peut dériver aux abords de la bête ou ses harpons microscopiques se coller à votre peau, parce qu'une méduse, au large, a été déchiquetée dans les hélices d'un moteur de bateau.

Ce qu'il faut faire ou ne pas faire ? Se frotter avec du sable. Certains diront que cette pratique a pour effet de nettoyer la peau des harpons plantés en sa surface avant diffusion du venin de manière à éviter les oedèmes. D'autres vous diront que ce geste provoque tout son contraire. D'autres encore vous expliqueront qu'il faut tout de suite passer une source chaude sur l'endroit urtiqué (flamme de briquet) pour calmer les douleurs. En effet le venin des méduses est thermolabile: il s'estompe avec une source de chaleur. Les médecins et pharmaciens vous indiqueront un lavage de la brûlure avec du vinaigre ou une eau bicarbonatée et vous conseilleront de vous enduire d'une pommade analgésique. Dans tous les cas vous serez sevrés de baignade !

prev12

Alors, selon vos destinations de vacances, méfiez vous d'Aurélie ou de Pélagie! renseignez vous auprès des surveillants de plages, des offices de tourisme et consultez les annonces avant de risquer une attaque en règle. Sachez encore que les spécialistes s'attachent à développer un drapeau officiel signalant leur présence aux baigneurs....Il suffit de trouver la bonne couleur ! Le blanc semble avoir le succès de la majorité, ainsi nous rejoindrions l'espagne qui arbore déjà ce type d'annonce sur ses plages.

Posté par A Rustaghja à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2007

Marie-Claude Pietragalla


Comment ne pas rendre hommage à cette immense danseuse qu'est Marie Claude Pietragalla. La Corse s'enorgueillit que trop rarement de compter parmi ses enfants, cette fabuleuse artiste. Elle a su représenter dans le monde entier la grâce, l'élégance et la perfection de sa danse et a même apporté l'image de son Ile dans ses spectacles, en interprétant le ballet "Corsica" sur des musiques et chants du groupe A Filetta.
Elle est entrée à l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris à 9 ans et a été admise au Corps de ballet à 16 ans pour gravir tous les échelons qui  la conduiront au titre suprême de 1ère danseuse étoile.
Elle a interprété ses plus grandes chorégraphies sur  toutes les scènes du monde.

Marie_Claude_Pi_tragalla_001

En 1998 elle se retire de l'Opéra pour aller diriger l'Ecole de Danse et le Corps de Ballet National de Marseille.
Aujourd'hui elle poursuit une tournée avec son dernier spectacle intitulé "SADE" ou "LE THEATRE DES FOUS" qu'elle a orchestré avec son compagnon Julien Derouault, danseur et chorégraphe.
Elle est maman d'une petite Lola.

Vous pouvez visiter son site par le lien ami en colonne de gauche

Pietragalla pietga3

En cliquant sur le lien ci-dessous vous pourrez suivre un extrait du spectacle :
SADE le Théâtre des Fous ...et en voir d'autres en cliquant sur "menu" de "You Tube"

http://www.youtube.com/v/ZpRELAr6KZk&rel=1&border=0

Posté par A Rustaghja à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2007

Deux guitares au soleil

Le romantisme nous enveloppe de ses effluves et nous transporte vers  des musiques ravivant nos souvenirs d'été. " Deux guitares au soleil ", une chanson écrite par Jean Fauque et interprêtée par Marc Lavoine, fait partie de ces airs qui nous bercent les sens et nous font revivre ces moments là quand nos montagnes blanchissent et que nos plages sont dépeignées par le vent.

CALVI

DEUX GUITARES AU SOLEIL

J'ai suivi les rues
Qui descendent à la plage

Parmi les voyageurs
Voyageant sans bagage
J'ai suivi mes pas
Et j'ai croisé les tiens
Ton ombre
Jolie comme un ange femme
Tes cheveux
Détachés et libre d'âme

COUPLE

J'ai suivi les chemins
Des cartes anciennes
Elle a lu dans ma main

La cartomancienne
J'ai suivi mes instincts
J'ai croisé tes yeux
Tu es belle
Comme un ange qu'on déshabille
Tes chevilles détachées de libre fille

.

amour_plage

Moi qui n'avais plus l'envie d'aimer
Me voilà pris dans le tourbillon salé
Des larmes et des baisers
De rire et de la joie de vivre
Deux guitares au soleil
Et tu danses avec moi

20070801105131_1_tempolatinoconcertjeu120

J'ai suivi tes mains
Qui dansaient dans le bleu
J'ai bu tes parfums
Je t'ai appelée de mes vœux
J'ai touché ta peau
Et ta bouche amoureuse
Mon ange autour des feux de joie
Je flanche et je brûle avec toi

AM

Moi qui n'avais plus l'envie d'aimer
Me voilà pris dans le tourbillon salé
Des larmes et des baisers
De rire et de la joie de vivre
Deux guitares au soleil
Et tu danses avec moi
Deux guitares au soleil
Et tu rêves avec moi
Deux guitares au soleil
Et tu pars avec moi

balade_romantique

Moi qui n'avais plus l'envie d'aimer
Me voilà pris dans le tourbillon salé
Des larmes et des baisers
De rire et de la joie de vivre
Deux guitares au soleil
Et tu pars avec moi

.

AMOUREUX

Posté par A Rustaghja à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2007

Sacs biodégradables

La protection de l'environnement est un souci de tous les jours. Elle prend désormais l'ampleur d'une éducation internationale pour faire donner conscience à tous que notre bonne vieille Terre ne pourra bientôt plus supporter nos poubelles et déchets.
L'effort s'est axé principalement sur la protection des mers et océans pour la sauvegarde de sa faune et sa flore.
La Méditerranée fait partie de ses enjeux écologiques là, visés par l'urgence d'une action conjointe pour tous les pays qui ouvrent leurs côtes sur elle.
La Corse joue pleinement son rôle dans cet élan de protection de la nature pour préserver l'état naturel de ses rivages et participer, elle aussi, à la protection de la mer Méditerranée.
Des efforts importants ont été pratiqués avec le concours des grands groupes commerciaux et industriels iliens.
Ce geste se voit pour le quotidien, aux abords des grandes surfaces de distribution alimentaire avec la disparition des poches d'emballage en plastique et leur remplacement par des sacs en papier biodégradables.
Ainsi est venu le temps nouveau de voir sur nos plages, ces sacs d'une autre génération, contenant nos serviettes ou nos ravitaillements et venant rappeler, par leur message imprimé, que chacun d'entre nous doit être vigilant à tous les instants pour oeuvrer vers la mission incontournable de laisser à nos successeurs, une terre la plus intacte possible.

corse_sac

Posté par A Rustaghja à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 décembre 2007

Aghja et tribbiera

Quand nous regardons nos montagnes, quand nous regardons les abords de nos villages de Balagne, de Castagniccia, du Niolu, ou d'ailleurs, nous voyons encore les stries laissées par le temps. Des rides creusées dans la pente à la sueur des hommes comme les marches d'un escalier immense conduisant vers les sommets. Autant de traces d'un travail gigantesque laissées par nos ancêtres, nos grands pères ou même nos pères pour délimiter des parcelles de cultures, des jardins, des vergers ou des parcs à bétail. Aujourd hui, la nature, inlassablement gagne des batailles en recouvrant de son maquis les efforts consentis par tant d'hommes à l'époque où la terre était pétrie comme une pâte pour donner son meilleur blé arraché à la sècheresse des pierres et cailloux sans cesse éloignés du soc de l'araire. De ces pierres, on en faisait des murs de soutien contre les orages des mois d'août ou des marches pour les sentiers des muletiers.
Tout autour des villages, les paysans travaillaient en choeur et au plus haut des montagnes on y battait le blé.....

paysan3

paysan4

paysan1

Sur l'AGHJA (l'aire de battage du blé) on pratiquait A TRIBBIERA (la séparation du grain de l'épi) à l'aide de boeufs ou de mulets que l'on faisait tourner en rond entrainant derrière eux une souche de bois ou une pierre appelée U TRIBBIU. De cette tradition montaient des chants de circonstance, des paghjelle centenaires. Le travail était stimulé par la gaieté et l'entraide d'un peuple paysan en quête de survie dans une existence d'autarcie......
...Et puis les temps ont changé avec les guerres, les morts au front, les veuves incapables de poursuivre ces lourds travaux, la grippe espagnole et enfin, le modernisme du progrès et la désertification des villages........
Aujourd'hui, il ne reste plus rien sinon que ces vestiges battus par les vents......mais, au détour d'un chemin, elle se dessine, l' AGHJA !
Toujours là ! Fière de témoigner qu'autour d'elle, jadis, des champs de blé berçaient au vent leurs épis gonflés pour des farines salvatrices de la faim, quand les moulins à eau, dans le fond des vallées ronronnaient du doux bruit de leurs meules.
C'est toujours une émotion de fouler son aire de pierres plates quand on se laisse envahir par l'atmosphère qu'elle dégage encore. Même la nature la contourne pour ne pas l'engloutir et la faire disparaître à jamais..... L' Aghja...
....Ecoutez encore les clameurs de ses chants qui résonnent :
I Chjami d'Aghjalesi !

olmi_capella

revellata

occi

girolata

Paroles et traduction d'un chant traditionnel intitulé TRIBBIERA

0 tribbiate, li bon’boi
È tribbiemu voi è noi
Chì lu granu tocca à noi
Ma la paglia tocca à voi.

0 gaspura, o gaspura !
Chì la paglia torni pula
,
Torni pula è torni granelle,
Ne feremu pane è bastelle o o o !

Via via, via via !
Vinti solli fà una lira,
Una lira fà un francu,
Veni è tribbia chi sò stancu o o o !

Volt'è gira è voca tondu
Chì lu tribbiu pigli fondu ;
Pigli fondu è pigli cima,
Volt'è gira cumè prima.

Battez le blé, les bons boeufs,
Travaillons ensemble
Car le blé est pour nous
Mais la paille est pour vous.
Sécheresse, ô sécheresse !
Que la paille devienne poussière,
Devienne poussière et devienne blé.
Pour faire des pains et des fouaces ô, ô, ô…
En avant, en avant !
Vingt sous font une lire,
Une lire fait un franc,
Je suis épuisé, vient me remplacer ô, ô, ô…
Tourne et vire et tourne en rond
Que le « tribbiu » aille au fond,
Au fond et sur le dessus,
Tourne et vire comme avant.

Posté par A Rustaghja à 00:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 décembre 2007

En votre âme et conscience

Dans le huis clos d'une salle de délibération de Cour d'Assises Spéciale, 7 magistrats professionnels sont assis face au Président de la Cour :

"... Messieurs les magistrats vous venez de suivre un procès long de plusieurs semaines. Vous venez d'entendre les délibérations et plaidoiries, à la fois, de l'avocat général, de la partie civile, de la défense. Vous avez écouté les divers témoignages qui se sont succédés à la barre. Vous vous êtes fait une opinion personnelle.
Aujourd'hui vous devez vous prononcer pour le choix d'un verdict.
Vous allez alors écouter votre intime conviction pour forger votre avis intérieur.
Ce que je vous demande, c'est de voter "En votre âme et conscience" sans vous laisser influencer par les images que l'on vous a donné du coupable présumé, car regardez bien celles-ci....

photo1

photo2

photo3

YvanCo1

Colonna

20070320

.....elles sont dans l'ordre d'une vie....toute en présomption d'innocence !"

L'Article 11 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme précise:
" Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public "

Posté par A Rustaghja à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2007

Mal' Cunciliu

"Mal' Cunciliu" chanté par A Canta U Populu Corsu
avec un montage dans le style Karaoké

En cliquant sur le lien ci-dessous vous connaîtrez l'existence de Mal'Conciliu, le châtaignier de Carchetu.

http://www.malconcilio.net/

Malconcilio3

Mal'Concilio, le châtaignier géant auquel les superstitions ancestrales prêtent une influence maléfique, se dresse à la lisière d'une bien étrange contrée. Mal'Concilio ! un nom qui réveille de vieilles terreurs. N'est-ce pas sous ses branches que tiennent conseil les « Filles du Mal » ? N'est-ce pas à l'abri de son tronc creux que les mazzeri, les bergers des morts, reçoivent le don ? Par jeu ou par défi, Lésia et le Fou se retrouvent à l'insu de tous au pied de l'Arbre. Elle l'éveille au monde ; il lui apprend, sur les sentiers glacés de la montagne, les secrets de la nature. Mais quel est donc le terrible secret du Fou ? Où le conduisent ses pas lorsque, les yeux fixes, il marche droit devant lui ? Quelles sont ces ombres qu'il précède et que lui seul peut voir ? Le Berger des Morts nous conduit sur les chemins de l'âme corse, chemins qui débouchent parfois sur une descente aux enfers.

Que ça soit Visa pour un miroir qui retrace l'épopée d'un convoi humanitaire, Contes et légendes de Corse, ou le carnaval des citoyens au-dessus de tous soupçons de Justice en Corse, les ouvrages de Jean-Claude Rogliano regorgent d'aventures vécues, de souvenirs inventés ou de légendes à venir. Il vit à Carchetu, dans les tours de Tevola. Il en a relevé les ruines dentelées qui ont inspiré Mal'Concilio. Redevenues les maisons à vertige d'autrefois, elles accueillent des hôtes venus lire, relire ou rêver à ciel ouvert Le Berger des Morts, dans le décor de ce roman culte qui demeure toujours le livre corse d'expression française le plus lu.

livre_20mal_concilio

Posté par A Rustaghja à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2008

Filitosa

Balade autour du site préhistorique de Filitosa en Corse du Sud sur un chant d'accompagnement du groupe A Filetta (comme un souffle) pour se laisser entraîner dans la magie des figures et du mystère encore planant sur cet endroit particulier. Les statues menhirs qui se dressent sur ce parc archéologique témoignent d'une civilisation mégalithique occupant ces terres voilà bientôt 8 000 ans. Qui était-elle ? Comment vivait-elle? Que symbolisaient ces alignements de statues en arme et aux visages sosies?.....autant de questions pour lesquelles nous attendons les réponses des scientifiques et spécialistes en archéologie pour imaginer ce que pouvait être la Corse.....8 millénaires avant notre époque !

Posté par A Rustaghja à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2008

Du soleil !

Nous sortons tout doucement de l'hiver, mais les jours sont tristes lorsqu'il pleut sur notre ville. Les rues sont désertes, les mines sont grises......même la "macagna' s'ennuie !
Alors il faut patienter encore quelques mois pour retouver le soleil qui nous est si cher !
Pour vous permettre cette attente, je vous apporte une image de notre plage où cette charmante créature nous invite à la rejoindre.......

bonjour

Posté par A Rustaghja à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]