15 décembre 2007

En votre âme et conscience

Dans le huis clos d'une salle de délibération de Cour d'Assises Spéciale, 7 magistrats professionnels sont assis face au Président de la Cour :

"... Messieurs les magistrats vous venez de suivre un procès long de plusieurs semaines. Vous venez d'entendre les délibérations et plaidoiries, à la fois, de l'avocat général, de la partie civile, de la défense. Vous avez écouté les divers témoignages qui se sont succédés à la barre. Vous vous êtes fait une opinion personnelle.
Aujourd'hui vous devez vous prononcer pour le choix d'un verdict.
Vous allez alors écouter votre intime conviction pour forger votre avis intérieur.
Ce que je vous demande, c'est de voter "En votre âme et conscience" sans vous laisser influencer par les images que l'on vous a donné du coupable présumé, car regardez bien celles-ci....

photo1

photo2

photo3

YvanCo1

Colonna

20070320

.....elles sont dans l'ordre d'une vie....toute en présomption d'innocence !"

L'Article 11 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme précise:
" Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public "

Posté par A Rustaghja à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 février 2008

Concert TAO BY

Un lien ci-dessous pour cliquer et entrer de plein fouet dans l'ambiance décoiffante de TAO BY....et si comme moi vous êtes un fan invétéré de cet artiste local....eh bien venez assister à son prochain concert au TEATRU !!

http://www.dailymotion.com/swf/x32q55&v3=1&related=1"></param><param

calviblues

tao_by_077

Sa devise !! : Vivons heureux aujourd'hui, demain il sera trop tard...

Soirée CABARET

Samedi 1er mars à partir de 21h00

au TEATRU

Avenue de la République à CALVI

avec 

TAO BY et ses amis

Philippe Campana,

Et d'autres surprises…

Tout comme l'année dernière, Tao-By vous entrainera dans toutes les escales, plus ou moins orientales, de ses chansons, de Castelluccio (voir le lien ci-dessus) à Yokohama.

Ajoutez-y quelques airs napolitains, ce qu'il faut de chansons corses, et nous revoilà plongés dans l'ambiance calvaise qu'ont connue nos parents, et qui continue à nous toucher.

Amis nombreux sur scène, et amis plus nombreux encore dans la salle, pour se refaire le coup de la nostalgie souriante, pour rejouer les choristes sur des refrains qu'au bout de 20 ans on ne connaît toujours pas, mais qui s'en préoccupe ? L'important c'est de partager, de donner et de recevoir pour se sentir heureux.

Musique et bonne humeur garanties!

.....

Et, pour plus de connaissances, consultez le lien d'amis (colonne de gauche du blog) sous le titre "chez TAO"

Posté par A Rustaghja à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2008

40 ans déjà !!

Il ya 40 ans, le 11 septembre 1968 disparaissait au large d'Antibes, la Caravelle assurant la liaison Ajaccio / Nice

Souvenirs......et hommage fidèle à ces 95 victimes décédées dans des circonstances troublantes

En cliquant sur le lien ci-dessous vous suivrez un reportage TV retraçant les faits

http://www.dailymotion.com/swf/k1tb4rGhGFedFo2H9U&related=1"></param><param

stele_caravelle11

stele_caravelle22

Posté par A Rustaghja à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2009

La Caserne Maillebois et le Fort Charlet

photo_129237

O

Deux monuments du patrimoine calvais tombés dans l'oubli mais bientôt ressuscités dans les mémoires. Récemment achetés à l'Armée par la CTC, la Caserne Maillebois et le Fort Charlet, s'étendant sur 4 hectares sur les hauteurs de la cité, s'apprêtent à revivre. Le fort, d'abord, appelé à accueillir en 2010 le futur Centre de conservation préventive des objets mobiliers de Corse. L'histoire des deux bastions se confond avec celle de la cité. le Fort Mozzello qui de viendra Caserne Maillebois (du nom du Marquis, petit neveu de Colbert) fut construit en 1756 par les ingénieurs militaires au service de Gênes. Défensif et stratégique, pour protéger la citadelle notamment, il fut pris par les Anglais dans la nuit du 13 au 14 juillet 1794, lors du siège de Calvi mené par l'amiral Nelson. De cette position, le chef de guerre fit pleuvoir un déluge de 8 500 boulets sur la ville !

La Batterie d'artillerie

À proximité immédiate, le fort de la Torretta (baptisé Charlet au XIXe siècle) fut bâti sur les dessins du capitaine de génie Esmenard à partir de 1843 et achevé en 1845.
« L'un des impératifs majeurs était de disposer, sur ce site, d'une caserne moderne, fonctionnelle et protégé de fortifications. La place de Calvi manquant de militaires pour loger les troupes », note Christian Corvisier, historien de l'architecture et des fortifications, dans une étude consacrée aux deux monuments.
Au fil des ans le bâtiment - une grosse batterie d'artillerie - est remanié. Fin XIXe - début XXe siècle, on lui adjoint de nouveaux bâtiments et des prisons.
« L'ancienne batterie d'artillerie est supprimée, le fort n'est plus un ouvrage défensif mais un quartier de casernement et un centre de détention dans une enceinte fortifiée », complète l'historien.
Le destin - plus sombre - des forts est aussi lié à celui des anciennes colonies françaises. À partir des années 1930, des opposants - malgaches notamment - furent incarcérés dans la Caserne Maillebois. les bastions abritèrent aussi les quartiers disciplinaires de l'Infanterie de Marine.
Plus tard le 2e REP en acquis la garde et longtemps les bâtiments servirent de terrain d'entraînement militaire...avant que le fort Charlet n'accueille les services techniques de la Mairie.
Pour les deux monuments le temps de la décadence est révolu.

Posté par A Rustaghja à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2009

Dégustez avec bonheur nos bonnes clémentines corses

21112009381

clemcors2

Posté par A Rustaghja à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 décembre 2009

Le téléfilm " Les Héritières "

 

Un film à ne pas manquer de voir sur France 3 télévision les samedi et dimanche 26 et 27 décembre.
Cette fiction tirée d'un roman a été tournée tout en décor naturel autour de la Balagne et de ses villages authentiques.

18982306_w434_h_q80 

LES HERITIERES

Téléfilm dramatique de Harry Cleven (2008) 

Avec : Jacques Weber , Amira Casar , Jean Benguigui , Helena Soubeyrand , Hélène Seuzaret , Thibault Vinçon , François Vincentelli

19212320_w434_h_q80

Résumé : 

En 1945, en Corse, un important propriétaire terrien nommé Ottavio Della Rocca décide de marier sa fille cadette, Vanina, au fils de la famille Caponi. Car le vieux Della Rocca entend consolider son pouvoir alors que la Libération redistribue les cartes. Mais Vanina ne veut rien savoir de cette union. Pendant la guerre, elle a fait la connaissance d'un musicien de jazz à Marseille et elle n'imagine pas en épouser un autre - même pour sauver le patrimoine familial. En pleine nuit, elle s'enfuit et quitte l'île. Fou de rage, Ottavio décide de la déshériter. Mais l'idée de céder tous ses biens à ses deux aînées, Antonia et Flavia, ne l'enchante guère. En effet, il les méprise allègrement...

19212342_w434_h_q80

 

Posté par A Rustaghja à 12:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

06 février 2010

Carlu Rocchi nous a quittés

 

Carlu Rocchi : S'hè spenta a voce di Rusiu !

nm_photo_285710

On le savait malade, épuisé sur son lit d'hôpital à Corte depuis déjà quelque temps. Mais la nouvelle de la mort de Charles Rocchi, à 88 ans, hier en fin d'après-midi, a suscité une intense émotion partout dans l'île et jeté un voile noir sur la chanson corse.

Charles_Rocchi2

Charles Rocchi avait été remarqué par Félix Quilici lorsque ce dernier entama sa grande tournée insulaire, en quête des chants traditionnels. Et la découverte des voix de Rusiu l'incita à faire la connaissance de Charles Rocchi pour sortir un premier disque en 1948 et une merveilleuse Evocation de la Corse.

Puis vint l'heure de ce fameux Olympia du début des années 60 dédié la chanson corse, ouvrant les portes d'une carrière dont les futures générations se sont imprégnées.

Charles Rocchi est certainement l'artiste insulaire le plus connu, le plus chanté. Il fut, incontestablement, à l'origine de ce Riasquistu de la chanson corse que prolongèrent ensuite Antoine Ciosi, les frères Vincenti sans oublier, dès 1976, Canta u Populu Corsu, I Chjami Aghjalesi, et tant d'autres... Après avoir créé son premier groupe, Cyrnea, Charles Rocchi enchaîna les disques, les succès et l'on ne pourra jamais oublier les titres comme U mio mulinu, U campanile di San Ghjuvà, U trenu di Bastia, Addisperatu, A fallata di Ficaghjola. Une liste loin d'être exhaustive de ces chants portés par une voix à la fois caressante, mélodieuse et puissante. Et le poète Gérard de Nerval aurait pu dire de lui : « Avant d'écrire, chaque peuple a chanté... » 

La postérité retiendra de Charles Rocchi un grand homme, un poète, un chanteur : un artiste dans toute l'acception du terme.

Il fut l'un de ces hommes de la diaspora qui, dans un contexte socio-économique dit de la Strapatura, rendit un souffle nouveau au chant corse.

Carlu

Dans ses chants, il exaltait la patrie, son île, l'amour, la femme, autant de thèmes lyriques par excellence. Personne n'oubliera les accents harmonieux de cette voix célébrant la sérénade, le chant religieux, la balade ou la berceuse, un répertoire complet.

Cet artiste bien né savait moduler sa voix avec un art inimitable, forcément nourri quelque part d'un coin de son Rusiu natal.

Aussi, cette voix de légende ne s'éteindra jamais.

 

Posté par A Rustaghja à 19:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 octobre 2011

Quand la Corse se replace à 6 heures du continent

Après l'ASCO et "ses frères", notre beau LIAMONE qui se vantait de mettre Nice à 2h55 de Calvi s'en est allé...

lia


L'ex-NGV Liamone, de la SNCM, a appareillé de Toulon pour rejoindre la Polynésie française.

Rebaptisé King Tamatoa et immatriculé au RIF (avec Marseille pour port d'attache), ce bateau va assurer, normalement à partir de mi-février, la desserte entre Tahiti et Bora Bora.


tamatoa


Il est affrété par la compagnie Raromatai Ferry pour cette liaison, suite au choix du gouvernement polynésien de retenir le dossier de Veolia Transport (principal actionnaire de la SNCM). Avant de partir pour le Pacifique, le navire a subi un arrêt technique à Toulon fin 2009. Mené par DCNS, le chantier a notamment porté sur une remotorisation. 


Construit en 2000 à Lorient, par Alstom Leroux-Naval (aujourd'hui STX France), l'ex-Liamone mesurait 134 mètres de long pour 19.8 mètres de large. Il pouvait transporter 1116 passagers et 250 voitures. 


le-ngv-liamone-le-30-août-2009


Posté par A Rustaghja à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2011

Nos toutous marins ont droit aux salons des bateaux.

CORSICA FERRIES S’ENGAGE A ACCUEILLIR LES ANIMAUX A BORD.

 Durant les vacances estivales, de nombreux propriétaires de chiens ont entrepris la traversée entre la France métropolitaine et la Corse en bateau.

Les compagnies telles que Corsica Ferries et SNCM indiquent à leurs clients qu’ils peuvent laisser leurs chiens dans leurs voitures, parquées dans les cales des bateaux.


mod_article5346792_3



En toute confiance, les propriétaires rassurés ont ainsi laissé leurs compagnons à quatre pattes, en prenant soin de laisser de l’eau et les fenêtres ouvertes.

Le trajet s’est terminé dramatiquement pour un cocker, un braque allemand, un boxer, un bouledogue anglais et un bouledogue français. En effet, ceux-ci sont tous tous décédés en raison de la chaleur étouffante.

La Fondation Brigitte Bardot a écrit aux deux compagnies SNCM et Corsica Ferries afin de leur demander de modifier les conditions d’accueil des chiens durant les traversées.
Elle a reçu une réponse de la part de Corsica Ferries qui s’engage à ne plus accorder la possibilité aux voyageurs de laisser leurs chiens dans leur voiture.
Les chiens devront être déclarés et pourront désormais monter à bord.


f-252


Nous ne pouvons que nous féliciter de cet engagement et nous espérons que la compagnie SNCM suivra cet exemple.

f-249

Posté par A Rustaghja à 14:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]