06 octobre 2007

Honneur et Fidélité

Calvi est connue dans le milieu militaire français, pour compter dans sa population, l'effectif des troupes du 2° Régiment Etranger Parachutiste. Le 2°REP, Corps d'élite déployé partout dans le monde et répondant, sur le champ, aux éventuelles décisions gouvernementales, d'actions humanitaires ou de protection pour les ressortissants français ou européens piégés à l'étranger est la fierté nationale exprimée chaque 14 juillet sur les Champs Elysées. Il faut ainsi se rappeler de l'opération du Zaïre et de Kolwezi en particulier, du Liban et de ses nombreux engagements sous le casque bleu de l'ONU.

Aussi certains de ces soldats anonymes, souvent sans famille ou sans plus d'attaches d'origine, ont choisi Calvi comme terre de repos éternel. Au cours d'actions ou de campagnes guyanaises ou africaines ils ont du donner leur vie pour la France. Sur leur volonté les dépouilles de ces hommes sont revenues en Corse pour reposer dans un petit coin du cimetière dominant la citadelle. Sur une stèle, la Corse leur rend hommage en les prenant sous son aile avec cette simple phrase gravée dans le marbre "Enfants adoptifs de Calvi".......Pensez à eux et, à l'occasion de promenades ou de recueillements sur vos tombes familiales, réservez leur une minute pour vous incliner devant ces carrés de pierres blanches....

DSC02713

DSC02714

DSC02718

Posté par A Rustaghja à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Lady Rose

Dorothy Carrington. Comment ne pas rendre un éternel hommage à cette femme extraordinaire. Lady Rose, anglaise épouse du peintre Francis Rose, plus grande ambassadrice et amoureuse de la Corse.

lady_rose_dorothy_carrington_02

dorothy

portraits de Dorothy Carrington

Dorothy Carrington est née le 06 Juin 1910, comme une date prémonitoire d'un futur débarquement libérateur. Elle, justement, fuyant les périodes infructueuses et néfastes de cette seconde guerre mondiale, débarquera en juillet 1948 en Corse, au port d'Ajaccio. Elle est belle et jeune et accompagne son mari, l'artiste Francis Rose. Mais ce jour là sa fascination fut telle qu'elle tomba subjuguée par la beauté de l'Ile. Elle dira "lorsque j'ai vu du bateau par lequel j'arrivais, surgir cette ile sortie de la mer, j'ai été fascinée par autant de beauté et je suis immédiatement tombée éternellement amoureuse de la Corse"  Elle savait du même coup que sa vie s'installerait pour toujours sur ce lieu. Son mari, aux moeurs désarmant, s'éloignera d'elle. Seule alors, elle sillonnera la Corse, de route en chemin, de village en maison, de pension en hôtel pour comprendre et apprendre la corse et ses habitants. Tout l'attirera dans ses années 1950 à 1960. Elle prendra des tonnes de notes, fera des croquis de tout et photographiera autant. Elle s'orientera ainsi vers la littérature et rédigera bien vite ses premiers documents en faveur de l'histoire napoléonienne mais surtout de la famille Bonaparte. Puis elle rédigera un livre relatant la Corse comme elle l'avait ressentie et aimée. Ses oeuvres, boudées peut être de son vivant, sont désormais considérées comme d'authentiques références à l'histoire contemporaine de notre Ile.

lady_rose_dorothy_carrington_01

Lady Rose dans les années 50

90_dorothy

Dorothy Carrington fêtant ses 90 ans

Dorothy Carrington, l'insulaire plus connue sous le nom de Lady Rose s'est éteinte le 25 Juin 2002 à l'âge de 92 ans. Elle repose désormais au cimetière marin d'Ajaccio, face à la mer qui l'a vue arriver de son Angleterre natale, un certain juillet 1948. Tous nos hommages à jamais reconnaissants, Lady.

livre_dorothy

une des éditions de Dorothy Carrington chez Arthaud

carrington

En Octobre 2006, au Festival International du Son et de l'Image de Porto Vecchio, Emmanuelle FRANC a présenté son documentaire sur Dorothy CARRINGTON. Ce film, produit par Paul ROGNONI, retrace la vie de Lady ROSE autour d'une interview exclusive et de documents illustrant toutes ces années de découverte de la Corse. Les anecdotes relatées par l'historienne sont à la fois, captivantes, pittoresques et même croustillantes. Un documentaire excellent pour imager la vie bien remplie de cette grande Dame.

Posté par A Rustaghja à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2007

Les Ânes Corses

aja

Depuis toujours, les ânes ont été associés à l'image de la Corse. Chaque affiche, cliché, carte postale et même  bibelot souvenir représentait cet animal emblématique de notre île.

Amazone

Il faut dire que ce bel équidé, depuis la nuit des temps, a été le compagnon de travail de chaque paysan de montagne pour l'aider dans ces tâches quotidiennes. Le premier symbole de réussite, voire de richesse, était pour tout villageois de pouvoir acquérir cette bête de somme. C'était également le premier élément de locomotion pour se rendre au canton le plus proche quand aucune voiture ne circulait sur l'île.....faute de routes, afin d'y faire du commerce : les grandes transactions sur les diagonales de la Corse étant réservées aux cortèges de muletiers

cargese_ane

chevres_2

monture

ane

porto

Il faut savoir que les ânes corses étaient nombreux au début du 20° siècle. .... On décomptait plus de 20 000 têtes en 1930 alors que l'on n'en regroupe plus que 1 000 aujourd'hui. Le progrès y est pour beaucoup. Les routes se sont développées et les véhicules 4X4 ont remplacé ces compagnons de labeur au coeur des montagnes désormais lacérées de chemins d'exploitation.

Pourtant notre âne, aussi emblématique que le mouflon, est l'animal corse par excellence. Intelligent, docile et doux, il est à l'opposé de l'image que l'on veut lui donner. Si aujourd'hui, des porteurs d'effigies touristiques cherchent à se débarrasser de cette image jugée caricaturale pour l'aspect commercial de l'île, d'autres animent des associations de défense comme A RUNCATA , lancée dans la valorisation et la reconnaissance de l'âne corse.

Notre peluche géante aux longues oreilles si douces, sûre comme un pied de mouflon, est l'animal le mieux adapté à la montagne. Il est doté d'une mémoire d'éléphant: il suffit d'une fois pour qu'un âne se souvienne d'un chemin. Il a un estomac soumis à toute épreuve. Il défriche un champs de ronces et d'églantiers en un clin d'oeil et tire partie de végétaux délaissés par les autres espèces.....et sutout, il a de la tendresse à revendre.

C'est bien pour celà que quelques uns ont choisi d'ouvrir des sites d'accueil pour des familles désireuses de parcourir à nouveau la Corse à dos d'âne et pour, comme autrefois, sillonner les montagnes de villages en villages, par des sentiers trop souvent abandonnés. Les nuits peuvent se faire en bivouac pour  profiter davantage de cette osmose qui vous liera à cet animal apaisant et rassurant. J'en veux pour preuve BALAGN'ANE dont le siège se situe à OLMI CAPELLA et qui oeuvre dans cette optique avec un succès retentissant auprès de tous ses adeptes

LogoNomTransp

aneee

bisous_ane

nnnnnn

anes_corse

corse_20nouvel_20an_202007_2074

logoAAAC

Ces histoires d'amour naissant entre cet animal si particulier et l'homme qui l'avait trop rapidement boudé, débouchent vers des ouvrages de revalorisation où nos mémoires sont ravivées pour rejoindre l'authenticité de notre passé si proche et nous permettre d'ouvrir nos enfants vers cette culture à perpétuer. Ainsi l'âne vous sera reconnaissant du nouveau regard que vous porterez sur lui et dès à présent il sait que vous viendrez lui rendre visite.....c'est pour celà qu'il vous dit " A BIENTOT "

MemoireAnes

famille_juin_05_ane

Posté par A Rustaghja à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2007

Le Coquelicot

coquelicot_panorama_t166

Il y a des fleurs qui s'associent aux sentiments, d'autres qui imagent l'amour.....Le coquelicot a, depuis toujours inspiré les poètes pour refléter leurs sentiments amoureux. Cette fleur à l'aspect si fragile est en cela, l'emblème de l'été et de ses idylles

coquelicot2

Nos plages de sable fin se désertent à l'arrivée de l'automne, mais combien d'étreintes, et combien de promesses n'ont elles pas accueillies durant tout cet été. Combien de couples enlacés se sont chuchotés à l'oreille de doux aveux emplis d'émoi.........Yves Jamait apporte cette note fabuleuse dans les paroles de sa chanson intitulée : Le coquelicot, fleur des amoureux.....

Le coquelicot de ta bouche                           

Effleure le grain de ma peau

Dès que son pétale le touche

Comme des mots

Comme des mots éclos de ta bouche

Colorant le grain de ma peau

Ce sont tes baisers qui font mouche

Rouge la peau

Un soleil impudique de lumière éclabousse

La soie de cette robe que du doigt je retrousse

Mes mains qui papillonnent sur ton ventre composent

Cette même harmonie que ton souffle transpose

L'envie de croquer dans la chair de ce fruit là me tente

Mes tes yeux malicieux me regardent et m'invitent à l'attente

Le coquelicot de ta bouche

Effleure le grain de ma peau

Dès que son pétale le touche

Comme des mots

Comme des mots éclos de ta bouche

Colorant le grain de ma peau

Ce sont tes baisers qui font mouche

Rouge la peau

Mais tu oscilles entre pudibonde et gourgandine

Retirant cette étoffe qui voilait ma rétine

Je balbutie un peu avant de fermer les yeux

Invité au voyage bien au-delà de six cieux

Puis tu poses ton doigt sur mes lèvres et m'incites à me taire

Et je sens tes cheveux sur mon ventre et je me laisse faire

Le coquelicot de ta bouche

Effleure le grain de ma peau

Dès que son pétale le touche

Comme des mots

Comme des mots éclos de ta bouche

Colorant le grain de ma peau

Ce sont tes baisers qui font mouche

Rouge la peau

S'il n'y a plus de mots sur le bout de nos langues

Que le verbe nous manque, l'amour en est plus beau

Le coquelicot de ta bouche

Effleure le grain de ma peau

Dès que son pétale le touche

Comme des mots

Comme des mots éclos de ta bouche

Colorant le grain de ma peau

Ce sont tes baisers qui font mouche

Rouge la peau

coquelicot

       112xoohe

Le coquelicot aux fines ailes tremblantes, supporte les émotions qui peuvent conduire de l'idylle éphémère, aux grandes et profondes passions. Ces histoires là peuvent alors parfois conduire jusqu'aux déchirures des coeurs et aux drames où, le rouge baiser du coquelicot devient pétale de sang sur la peau blanche d'une poitrine................

couple_amoureux

coquelicot

Mouloudji nous a chanté ces passions là avec ce poème transperçant de Raymond Asso, titré :

                                "Comme un petit coquelicot"

           Le myosotis, et puis la rose,

          Ce sont des fleurs qui dis'nt quèqu' chose !

          Mais pour aimer les coqu'licots

          Et n'aimer qu'ça... faut être idiot !

          T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà :

          Quand j't'aurai dit, tu comprendras !

          La premièr' fois que je l'ai vue,

          Elle dormait, à moitié nue

          Dans la lumière de l'été

          Au beau milieu d'un champ de blé.

          Et sous le corsag' blanc,

          Là où battait son cœur,

          Le soleil, gentiment,

          Faisait vivre une fleur :

          Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !

          Comme un p'tit coqu'licot.

          C'est très curieux comm' tes yeux brillent

          En te rapp'lant la jolie fille !

          Ils brill'nt si fort qu'c'est un peu trop

          Pour expliquer... les coqu'licots !

          T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà

          Quand je l'ai prise dans mes bras,

          Elle m'a donné son beau sourire,

          Et puis après, sans rien nous dire,

          Dans la lumière de l'été

          On s'est aimé ! ... on s'est aimé !

          Et j'ai tant appuyé

          Mes lèvres sur son cœur,

          Qu'à la plac' du baiser

          Y avait comm' une fleur :

          Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !

          Comme un p'tit coqu'licot.

          Ça n'est rien d'autr' qu'un'aventure

          Ta p'tit' histoire, et je te jure

          Qu'ell' ne mérit' pas un sanglot

          Ni cett' passion... des coqu'licots !

          Attends la fin ! tu comprendras :

          Un autr' l'aimait qu'ell' n'aimait pas !

          Et le lend'main, quand j'lai revue,

          Elle dormait, à moitié nue,

          Dans la lumière de l'été

          Au beau milieu du champ de blé.

          Mais, sur le corsag' blanc,

          Juste à la plac' du cœur,

          Y avait trois goutt's de sang

          Qui faisaient comm' un' fleur :

          Comm' un p'tit coqu'licot, mon âme !

          ...........Un tout p'tit coqu'licot.....

          ...........

          ...........

coquelicot

.

.

La Femme Coquelicot

.

Comment, dans cet hommage au coquelicot d'un été qui s'en va, ne pas parler de "La Femme coquelicot".

Cet excellent téléfilm de France 3, tiré du roman de Noëlle Chatelet, sur un scénario et une adaptation de Jackie Frysman et une réalisation de Jérôme Foulon est sorti en 2005. Il met en scène Jean-Pierre Cassel et Françoise Fabian.

.

.

la_femme_coquelicot

.

Marthe, 70 ans, veuve et vivant seule, va renconter Félix de 5 ans son aîné. De ces deux destins qui se croisent à la faveur d'une habitude dans un bar parisien, va naître, au fil des jours et des rencontres délicatement provoquées, un véritable amour. Félix, peintre et poète va entraîner Marthe dans un monde romantique et nouveau où, les interdits des âges n'ont pas cours et où la fleur du coquelicot va, de sa couleur pourpre, inonder ces deux coeurs d'un bonheur parfait entre amour, poésies et peintures.....avec Monet en fond de palette...

.

claude_monet_

.

la_femme_aux_coquelicots

.

nu_coquelicot

.

bouquetcoquelicotsluc_1

Posté par A Rustaghja à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2007

Ti Tengu Cara

Ti_tengu_cara_2

Cliquez sur le texte pour agrandir l'image

Posté par A Rustaghja à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2007

Souvenirs d'été

Demain toutes les pendules vont basculer sur l'heure d'hiver....alors il est de bon ton de se raccrocher à nos images d'été pour que notre plein de soleil nous aide à franchir cette saison aux jours si courts et aux nuits si précoces.........

Profitons donc ensemble de cette promenade silencieuse, tout au long de ces images puisées pour vous, en souvenir d'un été 2007 chaud et ensoleillé.

corse4_034

corse4_027

corse4_028

corse4_029

corse4_030

corse4_069

corse4_071

corse4_073

corse4_077

DSC02711

DSC02715

DSC02716

DSC02719

DSC02720

DSC02721

DSC02723

DSC02726

DSC02727

DSC02728

DSC02730

DSC02738

DSC02725

DSC02812

DSC02813

DSC02814

DSC02815

DSC02816

DSC02818

DSC02820

DSC02822

DSC02826

DSC02829

DSC02832

DSC02837

DSC02839

DSC02846

DSC02850

DSC02852

DSC02857

DSC02855

DSC02859

DSC03083

DSC03078

DSC03081

DSC03086

DSC03089

DSC03090

DSC03101

DSC03100

DSC03115

DSC03157

DSC03158

DSC03161

DSC03166

Posté par A Rustaghja à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]