31 août 2006

Les Feux de Forêts

Les feux de forêts en Corse sont, chaque été, la préoccupation primordiale de ceux qui s'attachent à défendre notre patrimoine écologique pour  notre flore et notre faune et la sauvegarde de notre équilibre de vie.

Si l'été 2006 nous a épargné des grandes catastrophes connues les années dernières, il ne faut pas oublier que ce fléau sournois veille toujours.

ff

feufor3    feufor18

En souvenir du Pélican 36

Le 1er Août 2005, aux alentours de 9h00, trois canadairs, en pratiquant des rotations de largages d'eau, luttent contre un incendie qui parcourt les hauteurs de Calvi.

Le feu est né la veille, d'une main criminelle.

Parmi les appareils, il y a  le "Pélican 36", avec à son bord Ludovic Piasentin 50 ans et Jean Louis De Benedict, 55 ans. Leur avion, pour une raison non encore définie, se crashera aux alentours de 10h00, tuant les deux pilotes sur le coup.

L'inauguration d'une stèle commémorative a eu lieu le samedi 20 mai 2006 au Centre d'incendie et de Secours de Calvi en présence des familles et autorités.

canadair_calvi_p1  giff02_05

Un an plus tard la reflexion est toujours présente....la culpabilité et la honte aussi pour ces individus qui, en semant le feu derrière eux, sèment aussi la mort.....   

                                      p_lican_36
.....Car tout démarrage de feu est criminel....

Une infime partie d'entre eux est accidentelle par malveillance.
A partir de là, la question est simple:
A qui profite l'acte criminel ?
Il y a les pyromanes psychopathes et les incendiaires réfléchis.
Les premiers sont excusables car inconscients de leurs actes, les seconds sont condamnables car mentalement ordonnés.
Si un individu des deux catégories a décidé de sévir, il saura déjouer les surveillances policières. L'un par surexcitation névrotique, l'autre par provocation au système


Sous l'empire, Napoléon ordonnait au Préfet du Var de passer par les armes, sur les lieux de leurs forfaits, les incendiaires pris en flagrant délit d'allumage.....et menaçait de remplacer ledit Préfet s'il ne mettait pas rapidement un terme à ces agissements.

Ce fléau ne date donc pas d'hier ! Les garrigues et les maquis de l'époque étaient pourtant mieux entretenus qu'aujourd'hui car les cultures et les élevages y étaient bien présents.
Renforcer les surveillances pour combattre l'incendie à sa naissance semble efficace. Déjouer les ruses d'un pyromane ou d'un incendiaire parait plus aléatoire.....

pelican_36

Posté par A Rustaghja à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]