ALLER A GIROLATA  A PIED !!    Voilà un projet qui se réalise enfin pour Max et sa maman... GIROLATA ce petit port que l'on ne peut atteindre que par la mer ou à pied par un sentier de muletier qui part de la RD 81 depuis le Col de la Croix (environ 20 km au sud de Galéria et 15 km au nord de Porto) va accueillir bientôt nos deux randonneurs !!

Pour celà, il a d'abord fallu arriver de bonne heure au Col pour profiter du parking qui se situe non loin du Bar-Paillotte implanté au déboucher du sentier de muletier. Là, son tenancier guide les arrivants pour garer les véhicules en assurant qu'il les surveillera durant votre absence: gentillesse gratuite qui vous rappellera, au retour, la politesse de prendre une consommation dans ce petit établissement en guise de remerciement !

Les préparatifs sont bouclés rapidement, il est 9h30 et l'envie de marcher est pressante pour être les premiers à s'élancer. Les chaussures sont lacées, les chaussettes remontées, le sac à dos ajusté.....En avant ! Les panneaux du cabanon annoncent  " GIROLATA 7 km - 1h45 " " Plage de Tuara 3 km - 45 mn ". Nos deux amis sont impatients de fouler le chemin emprunté par Guy, le facteur "mondialement connu" par tous les reportages dont il a été le sujet, car c'est lui qui est chargé de distribuer le courrier à Girolata. Depuis, ce sentier porte son nom : " le sentier de Guy ".

facteur 152

Le chemin s'annonce sympathique puisqu'il descend régulièrement dans le maquis odorant dans une terre sablonneuse plaisante au pas. Le site est merveilleux et l'oeil est accroché au paysage. Le golfe est superbe et dès les premieres centaines de mêtres franchies, une halte photographique s'impose déjà.

150 151

Bientôt l'anse de Tuara se fait entrevoir et quelques voiliers qui ont été au mouillage pour la nuit écoulée, se réveillent aux rayons du soleil. En deux pas et une petite descente tortueuse dans les rochers, nos deux randonneurs se retrouvent sur la plage déserte....enfin presque...Trois vaches couchées nonchalamment sur la grève y ruminent.

153 154

Après avoir tiré quelques clichés de ce site fabuleux, la plage est traversée dans sa largeur pour rejoindre l'amorce du sentier qui s'élève dans le maquis en s'orientant vers l'intérieur des terres. La pente est rude et le souffle devient court....il donne toutefois prétexte à se retourner pour admirer le paysage et juger de l'altitude prise depuis la plage.

156 161

L'effort consenti est grandement récompensé quand le chemin, après avoir contourné la colline qui sépare la plage de Tuara, de l'anse de Girolata, débouche au sommet pour offrir une vue imprenable sur l'aboutissement de cette randonnée. Encore des photos inoubliables. Une petite pause pour bien récupérer de la montée et, youpi.....dans la descente !

162 163

......Girolata se rapproche à chaque méandre de ce sentier devenu familier. L'effort est mieux gérable, le jeu ne consistant qu'à ne pas se laisser déséquilibrer par des pierres roulant sous la semelle. Encore une petite halte pour mieux contempler la beauté du site et...hop ! une dernière descente sur la plage de galets !

165 168

Ca y est ! le rêve est devenu réalité !......quelle heure est-il ? ....11h30 ! Mais comme nos deux amis ont bien marché ! 2 heures pour effectuer le trajet ! C'est bien !

169 171

La récompense est là ! Le déjeuner d'abord qui se fait en terrasse d'un établissement de leur choix. Une boisson méritée pour les deux, une viande garnie pour l'un, un pavé de mérou pour l'autre....elle n'est pas belle la vie ? ......Et puis, le calme....seul le mouvement des bateaux se fait entendre dans cette minuscule rade inondée de soleil. Comme on est bien à Girolata !

175 176

Et puis la surprise ! .....un regard derrière eux sur la terrasse...IL EST LA !  C'est GUY le facteur !! La photo d'amitié s'impose ! Alors Guy...la retraite c'est quand ? ....l'année prochaine ?

180 183

L'après midi se passe dans une petite crique derrière des rochers. Une baignade de rêve dans une eau cristalline.... Que le temps passe vite...déjà 16h00, il faut penser au retour.

                         184

2 heures plus tard, un peu fatigués mais heureux, c'est avec plaisir que nos deux compagnons s'installent en terrasse du bar de départ pour une boisson fraîche bien méritée, savourée à bonnes gorgées, tout en commentant ce qui vient d'être parcouru. Quelle belle journée !! Quelle belle randonnée !! Quel site enchanteur !!